Journal de bord: 3 contact

2010 toujours … Au fur et à mesure des semaines qui ont suivi, j’ai eu des événements qui m’ont fait réfléchir.

Un jour, fille qui me semblait plutôt très jolie marchait pas très loin de moi. Beaucoup de gens semblait être attiré de l’œil par elle. De mon coté, je la voyais rayonnante, mais je n’étais pas spécialement attiré. Au milieu de deux ou trois sifflet, arrêté à un feu rouge. Je lui fais remarqué que sous sa botte droite y réside encore un bout d’étiquette, ça semblait ne pas aller avec le reste de son allure. Elle, surprise, m’a demandé de répéter – je pense qu’elle s’attendait à autre chose .. – m’a remercié et s’est mise à l’enlevé.  J’étais content et fier d’avoir fait une chose qui me semblait juste, en accord avec moi. D’avoir pu échanger avec elle tranquillement malgré  quelques personnes bizarres autour.

L’attirance pour moi elle se pose naturellement, et elle est ressentis par les deux. Le physique peut être jolie voir très jolie, mais je pense que l’attirance réponds à des concepts animal. Et clairement, si l’homme n’est pas au clair avec ses pulsions,  ça peut générer chez lui des comportements bizarre. J’irais regarder comment vont mes pulsions à ce niveau là.

Au cours des séances la psychologue que j’allais voir me fait par de la pelote que j’ai noué en lisant et en m’informant. Du coup, j’ai forgé d’autres résistances.  J’en prends note, et en même temps j’ai besoin de comprendre ce qu’il se passe lors d’une séance.

Dans la famille, certaines personnes, suite à des comportements bizarres, ont été amené à consulté: et une partie de ma famille à mis beaucoup d’argent dans de la thérapie et son comportement à empiré. j’ai besoin de garder un minimum de vue sur ce qu’il se passe pour me rassurer, et rassurer cette mémoire familial.

Plus les séances avancent, plus je me sens mieux. Seulement, je n’ai toujours pas changé complètement. Un sentiment intérieur me dis que c’est possible et que je peux le faire.

Il m’arrive de faire de l’équitation, j’ai un niveau de galop 3, pour ceux sont en mesure de comprendre. Et, j’ai traîné pendant longtemps un problème à la cheville droite: elle  craquait souvent,  suite à une mauvaise chute. Un jour, j’ai croisé une ostéopathe, et je me suis décidé de prendre rendez-vous.

Quand je me suis allongé sur la table, j’ai respiré un peu, et très vite, alors qu’elle se préparait ( lavage de main ), je fut traversé de part en part par une sorte de courant, je sens mon corps vibré dans tous les sens. Ca à bien durée quelques secondes. Cette fois-ci, c’est peut-être la deuxième fois que ça m’arrive, je n’y comprendre rien.

Elle, visiblement c’est ce que c’est et me rassure beaucoup. Elle me fait part de sa surprise. Me disant que certaines personnes en méditant cherchent à avoir ça. Certains y parviennent, d’autres pas avant un certains nombres d’années de méditation.

Problème, moi, je n’ai jamais médité, ça me tombe dessus, et d’autres cherchent à l’avoir. Comment ça se fait que j’ai cela.. je me promets d’aller m’inscrire à une séance de méditation.

Dans les jours qui ont suivi, ma cheville va mieux, et je me suis inscris à une séance de méditation à quelques rues de chez moi.

Quelques jours plus tard,  je passe le porche, et je me dirige vers la salle au fond d’une cours intérieur. Nous sommes 6 voir 7 personnes. Tous le monde enlève ses chaussures, je fais de même.  Je suis accueilli par la femme qui gère ce lieu, d’un bonjour et assez rapidement, elle se met à me parlé de comment je ressens la pièce. Un grand moine bouddhiste est venu ouvrir ce lieu etc.

Je souris et je me demande ce que j’ai fait, Je n’avais rien dis, et elle me demande cela, elle ne me connait pas .. Ca ira mieux après la séance, je pense que j’aurais compris un peu.

Au cours  de la séance,  je suis invité à me mettre à genou, le dos droit, et la méditation nous envois dans un voyage en ballon. Ce fut agréable: j’ai pleins d’images. A la fin de la méditation .. la femme demande un feedback, et visiblement, les autres nous font part d’eu fait qu’il se soit soit endormis, soit assoupie par intermittence .. Bon, j’ai donc une faculté qui n’est peut-être pas chez tous le monde .. j’en prends note. J’arrête la méditation, je n’y vois pas de progression possible.

A la même époque je m’essaye à la sophrologie.  Lors de la séance que je fais avec lui, il m’invite à ressentir les sensations, et me propose un accompagnement sur ce que “Shultz” propose. Bon,  Je m’allonge et je me laisse guider. il me guide, je semble passer dans différents mondes, différentes strates. J’ouvre les yeux au bout d’un certains temps et me demande ce que j’en ai retenu: je peux tous lui dire: j’ai eu des belles images. Le praticien me dit sa surprise: mon corps réagissait à ce qu’il allait dire juste avant qu’il le dise. Il a ça avec certaines personnes au bout de 5 à 6 mois de pratique dans son cabinet .. je le remercie. J’arrête donc là, je n’y vois pas de progression possible, et toujours pas d’explications sur pourquoi, moi, j’ai ces facultés.

En parallèle, je continue la  psychothérapie, et il me semble que lors de la prochaine séance, la psychologue à quelque chose à me dire.

 

 

 

 

About the Author Thierry SUDAN

Leave a Comment: